Comment se passe un ramonage de cheminée ?

Si vous êtes vieux jeu, voyez qu’une cheminée non nettoyée peut provoquer de l’insécurité sanitaire pour tout le ménage. À savoir les risques d’incendie, suite à l’obstruction des conduits et l’intoxication face à la présence d’une bonne masse de gaz nocifs. Cependant, il est important d’épousseter la sortie des fumées. Mais comment assurer le bon déroulement du ramonage ?

Comment se déroule un ramonage de cheminée ?

Bien ramoner ses conduits de fumées fait partie des règles obligatoires définies par la loi. Ils doivent rester en bon entretien et en bon fonctionnement. Cela assure votre sécurité, mais également celle de votre entourage. D’ailleurs, face à l’utilisation mensuelle, il est impératif de prendre soin des conduits d’évacuation de gaz et de fumées.

Afin d’assurer le bon déroulement du ramonage, assurez-vous que les feux sont éteints. Videz le cendrier et ôtez les chenets, la plaque en fonte, puis tout ce qui est accessoire. Placez un support sur le bas de la cheminée et commencez à mobiliser le hérisson dans le conduit. Ensuite, faites des mouvements de haut en bas pour décoller les suies provoquées par la combustion.

Qui peut faire le ramonage de cheminée ?

N’importe qui peut intervenir sur le nettoyage de la cheminée. Si vous êtes propriétaire, il est important d’assurer directement les tâches. Mais si vous êtes occupant, il faut s’informer auprès du bailleur. Généralement, le coût de nettoyage fait partie des charges locatives. Donc il est important de définir les contrats de bail à l’avance, en cas de possession de cheminée.

Il est obligatoire de faire un ou deux entretiens par an. Il faut prendre soin durant l’utilisation et après l’utilisation. Le déroulement du ramonage est très facile. Un après midi suffira pour l’opération, avec l’aide de vos proches ou de vos amis. Vous pouvez quand même faire appel à des prestataires en cas de difficulté.

Bien choisir le type de ramonage de cheminée adapté

Il existe deux types de ramonage : mécanique et chimique. Le premier consiste à nettoyer à l’aide d’une brosse hérisson adaptée à la surface de la cheminée. Il faut donc atteindre de la hauteur pour assurer les techniques de brosse de haut en bas, jusqu’à l’enlèvement des dépôts de combustion. Puis, nettoyez le tout avec un aspirateur ou du balai.

Le second s’effectue en brûlant une bûche ramoneuse qui produit des éléments chimiques. Ces derniers font décoller automatiquement les suies. Pour assurer le bon déroulement de ramonage, choisissez la technique idéale qui s’adapte à votre situation.

Quel professionnel pour faire ramoner sa cheminée ?
Combien coûte un ramonage de cheminée ?